Le 405 Coupé (non commercialisé)

La création du Coupé 405 par Heuliez remonte à 1987. A cette époque, il est question pour Peugeot de commercialiser aux Etats-Unis sa berline 405 face à la référence de l'époque dans ce segment, la BMW série 3. Or, 30% des BMW série 3 vendues là-bas dans cette période sont des deux portes. Pour contrer plus efficacement cette allemande, le carrossier Heuliez prépare cette proposition de Coupé afin de la soumettre à Peugeot. Jean Boilllot, alors numéro deux de Peugeot, verra cette voiture comme vous la voyez aujourd'hui... mais l'on sait malheureusement que Peugeot se retira du nouveau continent fin 1991.

A bord, le Coupé 405 Heuliez se drappe de cuir et d'alcantara (pour les Etas-Unis) et innove avec une vitre arrière totalement descendante, abandonnant la traditionnelle ouverture à "compas" (les vitres arrières s'ouvrent comme à l'avant, elles ne s'entrebaillent pas comme sur une 2 portes). C'est ce qui explique la présence d'un minuscule déflecteur en arrière de la vitre, afin de permettre l'ouverture complète de la vitre (les passages de roues arrières en auraient limité l'ouverture). Réalisé sur la base de la Mi16, il hérite des jantes de 15" de la 205 GTi. Mais on aurait pu en toute logique lui implanté par la suite le moteur des T16 avec sa transmission intégrale. Le succès des Peugeot 309 Coupé et Citroën ZX Coupé (des berlines 2 portes comme ce Coupé) nous font d'autant plus regretter l'abandon du projet Coupé 405.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×